Quand tout devient source d’angoisse…

room-597166_960_720.jpg

Je vais mieux et pire qu’il y a un an quand tout a commencé…. Je m’explique, il y a un an quand les angoisses sont apparues ce fut sur quelques trucs mais de manière tellement franches que j’étais paralysée complètement paralysée sur certaines choses. Aujourd’hui j’ai avancé sur tout un tas de choses et des angoisses que je n’avais pas il y a un an apparaissent, mais j’essaie de gérer comparé à il y a un an il y a du progrès, il y a un an j’en étais pas capable du tout.

La rentrée scolaire est une véritable source d’angoisse pour moi, heureusement que tout se passe bien pour les loulous à l’école. C’est un cap difficile à passer pour moi, je n’arrive pas à comprendre pourquoi, car j’ai toujours aimé aller à l’école, les rentrées scolaires étaient sous le signe de la joie et de la bonne humeur pour moi mais là c’est difficile.

Il y a eu ces quelques jours de vacances qui se sont bien passés, mais il y a la hauteur qui m’angoisse, l’immensité qui m’angoisse, le trop de monde qui m’angoisse, l’isolement qui m’angoisse, la peur de l’abandon m’angoisse, l’engagement m’angoisse en fait c’est hyper complexe, hyper paradoxal toutes ces angoisses., parfois l’impression de vouloir tout et son contraire.

Je suis mal dans ma peau, j’ai un mal de vivre présent, permanent, latent, je n’arrive pas à surmonter plein de trucs et pourtant je me fais violence mais j’ai l’impression que plus je me fais violence plus c’est pire à chaque fois. Alors je craque, ce sont des signes physiques, des signes d’une grande tristesse qui apparaissent…. Alors je me réfugie dans la lecture, dans une grande séance de ménage, dans un film bien pourri, dans une sieste où j’essaie de dormir pour tout oublier ces angoisses qui me bouffent la vie.

Parfois, j’aimerais me retrouver seule mais je n’y arrive pas, je n’arrive pas à être seule vraiment, il y a ce bruit du silence qui m’oppresse, qui fait bourdonner mes oreilles fait s’emballer mon coeur, fait divaguer dans l’irraisonnable mon esprit.  Me retrouver des heures entières face à moi même m’angoisse, je ne supporte plus d’être seule avec mon esprit qui me fait  aller n’importe où.

Alors je m’arrange pour être le moins possible vraiment seule, de ne pas être en hauteur, de toujours avoir du bruit autour de moi,  de ne pas me retrouver au milieu de la foule, au creux de l’immensité. J’ai l’impression que le vide m’appelle bien souvent ces derniers temps, j’ai mal dans mon corps souvent signe d’une trop grande angoisse je pense mais on me dit que non,  j’ai trop souvent mal dans ma tête je pensais à une dépression et on me dit là encore non. Le stress post traumatique fait naitre plein d’angoisses diverses et variées, bouffe la vie des gens, j’aimerais m’en débarrasser définitivement je continue de voir mon psy, pas aussi souvent que voudrais mais je fais comme je peux.

Ce soir ce n’est pas un bon soir, j’ai envie de ma couette, j’ai envie de pleurer mais je retiendrais encore mes larmes, j’ai envie d’une autre vie sans angoisse….. Ça ira mieux demain, enfin je l’espère sincèrement car là, c’est pas la joie, vraiment pas.

 

Plus qu’hier et moins que demain

 

 

gleise-1555348_960_720.jpg

J’ai l’impression d’avancer chaque jour un peu plus sur un certain nombre de points. Je vais beaucoup mieux qu’au mois de novembre, décembre etc. Je ne peux pas le nier, j’avance certes à petits pas, même à pas de fourmi j’ai l’impression mais j’avance. Il y a bien des jours où je me dis que je n’avance pas que même je recule et pourtant.  Lire la suite

Parfois…

nature-3357958_960_720.jpg

Parfois il m’est difficile de lire certaines choses, non pas que je sois jalouse de certains bonheurs  au contraire mais ils me rappellent certaines choses découvertes qui sonnent comme une trahison qui fait encore mal. La trahison fait elle moins mal un jour? Je ne sais pas. Quand je parle de trahison, c’est de découvrir qu’une personne nous a menti et que la découverte par plein de petits détails font mal.

Parfois j’aimerais ne pas lire le malheur de certains d’entre vous car ça me déchire le coeur et que je suis là impuissante derrière mon ordinateur. J’essaie de réconforter tant bien que mal avec mes mots mais je sais bien que ce n’est pas suffisant.

Parfois j’aimerais revenir en arrière, car il y a certaines décisions que j’ai dû prendre que je regrette, mais je sais que ces personnes diverses et variées font leur chemin sans moi alors il m’est impossible de leur envoyer un mot, car le peur d’être rejetée encore une fois me tétanise.

Parfois j’aimerais ne pas avoir vécu certaines situations pour ne pas me poser 1001 questions inutiles me dit mon psy. Ces questions sont induites par des personnes qui veulent que vous vous les posiez, c’est le propre de ces personnes qui font des choses punissables!

Parfois j’aimerais avoir quelqu’un juste pour moi, être parfaitement égoïste, ne rien devoir partager avec qui que ce soit , famille amis… Mais ça pour le moment ça me parait difficile.

Parfois j’aimerais avoir une vraie nuit réparatrice sans me demander en m’endormant comment sera demain et sans me demander au réveil quelle merde va encore me tomber dessus car là je cumule depuis des mois….

Parfois j’aimerais que tellement de choses changent, et puis je prends la vie comme elle vient, je ne force en rien, je ne peux pas aller à l’encontre des désirs des gens de nuire, de partir, de faire du mal. J’essaie de prendre les choses avec un maximum de recul, j’essaie de prendre le temps de vivre, de profiter de mes enfants pour ne pas dire parfois j’aurais dû faire ci ou ça avec eux. Je crois vraiment qu’ils sont ma priorité (et oui bien avant moi Antonia si tu lis ça je sais que tu ne vas pas être contente mais …)…

Parfois, enfin tous les jours je me dis que la vie m’a offert 3 anges vivants et que ce sont les 3 plus beaux cadeaux de la vie.

 

Voyage intérieur

luggage-3167359_960_720.jpg

Ce billet ne se veut nullement triste ou quoi que ce soit de négatif. Comme celui d’hier sur ma grand-mère on m’a mis des bonhommes qui sont tristes sur ma page Facebook alors que non je suis heureuse de l’avoir eue dans ma vie, je ne peux qu’en être heureuse.  Aujourd’hui je vais parler (et non pas essayer hein Thierry?) de mon voyage intérieur. Lire la suite

Pour continuer dans les trucs en ion: démolition et (re)construction, lâcher la pression etc..

abstract-3061404_960_720
(source photo)

En fait Marie a tout dit en une phrase sur un commentaire je démolis pas mal de choses pour me (re)construire. En fait en ce moment je casse pas mal de choses en moi, j’essaie de comprendre certaines choses avec le psy, de démolir certaines façons de penser, de faire qui m’ont été inculquées,  pour ne plus être formatée par les autres comme ils veulent mais de me (re)construire à ma manière…. Lire la suite