Brève nocturne #1

time-2980690_960_720.jpg

Plutôt de que de trouver LE SUJET pour en faire un billet durant mes insomnies, je me dis pourquoi ne pas faire un billet un peu comme les En Bref, mais ceux-ci seront plus consacrés à mes écrits nocturnes, où un sujet particulier ne sera pas traité, mais plus pour écrire au milieu de la nuit, quand l’insomnie vient me rendre visite et que le coeur est trop lourd pour me rendormir. Lire la suite

À des centaines de kilomètres de moi.

paris-2499022_960_720.jpg

Parfois j’aime bien sortir de ma zone de confort, je cherche à jouer un peu plus avec les mots qu’à l’ordinaire. Je ne suis pas la reine de la poésie et pourtant je me force sur un temps imparti, en plein milieu d’une insomnie, de faire glisser quelques mots, qui veulent se coupler grâce aux rimes. Et le truc que je sais mieux faire c’est parler d’amour, le ressentir, mais c’est ce qui m’effraie le plus au monde. C’est pourquoi j’ai encore voulu écrire ces quelques rimes sur ce thème là, une histoire avec quelques kilomètres qui séparent deux amoureux, pensées pour tous les amoureux qui sont loin l’un de l’autre…. Parfois il y a jusqu’à un océan qui est un peu comme une sorte de frontière, pas franchissable en quelques minutes….

Je te cherche là, partout où tu n’es pas
Car tu es à des centaines de kilomètres de moi.

Je ne sais pas de quoi le futur sera fait
Mais je vois de cet amour tous les bienfaits.
Quand je pense à toi mon coeur s’emballe,
Comme un cheval qui cavale.

J’aimerais là présentement avoir le pouvoir
Simplement de me mouvoir,
Afin de pouvoir te retrouver
Et enfin t’enlacer.

Tu sais que je ne suis toujours douée
Pour décrire mes pensées.
C’est souvent brouillon,
Je vis à l’intérieur de moi une vraie révolution
Tant  mon coeur est en émoi,
Comme quoi rien ne se prévoit.

J’aimerais avoir la faculté de dire les choses,
Pas seulement à l’aide de quelques proses,
Mais tu connais mes peurs
J’ai tellement peur de faire des erreurs.

Alors même si parfois je me mure dans le silence,
C’est pour ne pas t’affecter de mes souffrances
J’ai envie de t’épargner tous mes doutes
Pourtant je te sais à l’écoute.

Je voudrais qu’avec ces quelques lignes
Alors que je ne me sens pas digne
De toi et de ton amour,
Je me sens un peu comme un poids lourd
J’aimerais donc que tu comprennes via ce poème
À quel point je t’aime.

Dépasser ses peurs…

bird-3113835_960_720.jpg

J’ai peur, je l’ai dit, alors souvent je ne fais plus rien par peur. J’ai peur d’échouer alors je ne fais plus, j’ai peur de me planter encore une fois alors je ne tente plus.  Sauf que ça ne ressemble pas, j’ai su affronter mes peur, les dépasser 1001 fois. J’ai souvent respiré un grand coup avant de me lancer et hop c »était parti….. Sauf que ben voilà, depuis des semaines pas simple, pas simple du tout, je n’arrivais plus rien à faire, ni même avoir la force de dépasser les peurs.  Lire la suite

Pourvu qu’elle soit douce!

088c04015d8373579cadf9ff29f9e05e
(source photo)

Comme j’ai pu le dire il y a quelques jours ici, j’ai entrepris une thérapie. Une thérapie qui devrait me faire du bien, un travail sur moi qui me sera bénéfique avec le temps. Je n’ai pas honte, bien au contraire je suis fière pour une fois d’avoir cette démarche là. Cette thérapie j’en ai fait la demande pour soigner mes peurs et mes angoisses, afin les apprivoiser. Car je ne pensais pas que la peur d’être abandonnée de nouveau me ferait rompre avec les gens comme je l’ai fait ces derniers temps, m’enfermer dans ma vie sans oser aller vers les autres. Je ne sais pas jouer le rôle de quelqu’un que je ne suis pas, je ne sais pas faire semblant, de toutes façons on lit en moi comme dans un livre ouvert. Mes yeux, mon visage me trahissent si je veux cacher des choses. En effet je suis devenue assez réfractaire aux relations avec les autres. et de par mon vécu j’ai même une immense peur qui m’envahie. Lire la suite

Lire pour comprendre, avancer et guérir.

Livres de Christophe André
Comme tous les samedis, Virginie  partage sur son blog sa lecture et nous demande de participer. Moi comme beaucoup de gens le savent je suis une boulimique de lecture. C’est le drame quand j’achète un livre car il n’y a pas plus de place à la maison, mais aussi pour mon porte-monnaie car je ne sais pas acheter un livre à la fois.
Il y a ces livres que j’achète pour me détendre, il y a ces livres qui relatent une histoire vraie ou un fait historique, et puis il y a ces livres que j’achète pour comprendre avancer et pourquoi pas un jour guérir de mes maux.
Cette semaine je voudrais vous parler des livres de Christophe André (psychiatre, psychothérapeute). Je crois que c’est Dhélicat qui m’en avait parlé, et je me suis un peu intéressée à ses livres.
J’ai acheté « Je dépasse mes peurs et mes angoisses », « Je guéris mes complexes et mes déprimes ».
Depuis plus de 10 ans je suis devenue une vraie angoissée (apparemment je le suis depuis toute petite mais je le vivais bien, maintenant ça me handicape énormément). Alors je vois un psy qui m’aide un peu à creuser au fond de moi (pas toujours simple, parfois ça fait mal!!!), mais je voulais comprendre surtout ces angoisses, ces peurs d’où elles viennent. Et dans ce livre, je comprends mieux d’où elles viennent, elles viennent très souvent de l’enfance (même parfois d’angoisses de la mère in-utéro), ça nous explique les signes physiques de l’angoisse (palpitation, sensation de tomber dans les pommes ou de mourir…) Christophe André nous explique les démarches à suivre pour s’en « sortir », qu’on a besoin d’aide qu’on ne peut pas s’en sortir seul(e). Ces 2 livres m’ont permis de comprendre certaines choses, d’avancer, et surtout de savoir ce que je dois pas faire et reproduire avec mes enfants. Je ne veux absolument pas en faire des adultes archi complexés, n’ayant aucune confiance en eux, et d’en faire des gens craintifs de tout. Moi je ne dis pas que ces livres me font guérir en un seul coup, mais j’avance, je comprends quelques petits trucs et là petit à petit je ressors (même de plus en plus souvent seule), je ne m’en veux car je suis angoissée, car je suis complexée. Se lamenter sur mon sort ne me fait pas avancer, mais me freine. Alors oui j’essaie de noter d’où me viennent mes angoisses, mes phobies, mes complexes et mes déprimes, j’essaie de faire quelques petits exercices par rapport à tout cela afin d’avancer. Je fais quelques petits exercices de relaxation, j’ai envie de prendre quelques nouveaux cours de sophrologie, ainsi que de yoga. Mais chaque chose en son temps! Je vais continuer d’acheter des livres de cet auteur pour continuer à en apprendre plus sur moi mais aussi relativiser avec mon vécu et ne plus être une bombe à retardement.