Celle qui ne savait pas parler

hurler en silence
Je suis celle qui ne sait pas parler. On m’a souvent reproché de ne pas dire les choses, de les garder au fond de moi (et voilà les premières larmes coulent). C’est vrai je ne suis pas quelqu’un qui s’exprime verbalement, et sans doute ça m’aurait fait du bien de parler, de avoir hurler ma douleur parfois. Mais en fait il n’en est rien, depuis gamine j’ai peur du jugement.
Alors j’écris, j’écris des tonnes de trucs pour m’exprimer. J’écris des lettres, j’écris sur un cahier, j’écris des mails, j’écris des messages, j’écris sur ce blog. Ça écrire je sais, enfin m’exprimer par écrit je sais faire, mais si je n’ai pas une syntaxe parfaite, un français irréprochable. Mais on arrive à me comprendre (enfin je crois, je l’espère). Lire la suite de « Celle qui ne savait pas parler »

Publicités

Le bonheur se décide!

bonheur.jpg
( photo trouvée ici )

Ça j’en suis persuadée. Oh oui il est bien plus simple de se laisser submerger par le chagrin (je l’ai fait je sais de quoi je parle), que de se bouger le fessier afin de se sortir de tout ce pétrin et de pouvoir ouvrir les yeux sur le monde extérieur. Je ne suis pas une fille qui jalouse telle personne car elle a reçu telle ou telle chose, je suis plutôt du genre à me réjouir pour elle. Lire la suite de « Le bonheur se décide! »

À petits pas….

pas_sur_sable
( image trouvée ici )

Hier, Facebook  me rappelait les choses publiées l’an dernier, et les années précédentes. Alors je suis retombée sur un article publié il y a 2 ans et 1 jour; un billet sur la dépression, sur MA dépression et je me rends compte que j’ai avancé, bien sûr à petits pas mais j’ai avancé.

Je n’ai plus ces angoisses de sortir de chez moi seule, je n’angoisse plus en étant dans des lieux inconnus ou clos, je peux faire de grandes balades seules. Lire la suite de « À petits pas…. »

Depuis 1 an ou presque

1 an
( photo du 1er anniversaire de mon fils, il y a quelques années déjà, cette bougie illustrait très bien ce billet )

Arrive d’ici 3 jours une date qui a été un jour triste pour moi l’an dernier… Ce billet je l’écris volontairement un autre jour (aujourd’hui donc, 3 jours avant cet « anniversaire » ), exprès comme disent les enfants….

Néanmoins depuis 1 an:

– J’ai fait du ménage dans mes contacts car voir à quel point certaines personnes peuvent être hypocrites parfois, je n’arrive pas à comprendre pourquoi dire du mal de l’ex 1001 fois et lui lécher les bottes sur les réseaux sociaux, ce qui me rassure c’est que certaines de ces personnes ne le font pas qu’avec nous…. Ça doit être leur méthode de fonctionner.
– J’ai appris que je pouvais dissocier mon coeur de mon corps et que ce corps peut m’être totalement étranger désormais parfois.
– J’ai appris à quel point j’avais pu aimer (et là je suis un peu maso).
– J’apprends à jouer au poker tout doucement à mon rythme
– J’ai fait de nouvelles rencontres mais aujourd’hui ne plus me confier comme j’ai pu le faire il y a un peu plus de 4 ans, je ne l’ai fait qu’avec une personne et ne souhaite plus le faire, désormais je déteste skype, le téléphone.
– Je suis encore plus fière de mes enfants qu’avant.
– J’ai appris ce qu’abandon voulait dire, je n’avais jamais rien ressenti de tel avant, chercher la force en moi de survivre à cet abandon.
– J’ai appris à me connaître d’avantage, j’ai fait du yoga, je marche 10 000 pas par jour depuis quelques mois, je lis encore plus et je m’ouvre à de nouvelles lectures.
– J’ai appris ce qu’est la solitude, de passer des soirées seule une fois les enfants couchés, ne pas chercher de contact avec quelqu’un absolument et j’ai parfois beaucoup pleuré.
– J’ai aussi compris que la vraie amitié, celle où on ne juge pas, celle où on ne veut pas son ami que pour soi, celle où on ne souhaite que le bonheur de son ami existe peu finalement. Sinon si tu préfères ton bonheur personnel, à celui de ton ami qui est bien avec quelqu’un c’est pas de l’amitié.
– Je ne mange presque plus de viande depuis quelques mois, au début pour une question financière et se rendre compte que je n’aime plus énormément ça.
– J’ai appris à serrer les dents et ne plus rien dire quand j’ai trop mal ( et je peux dire que depuis 1 an, j’ai eu parfois bien mal).
– J’ai réappris à me confronter à la foule (la fête des lumières et être dans la foule serrée comme une sardine a été un super bon exercice), à prendre le métro, à être seule dans des endroits inconnus. Ne plus être prise par des crises de panique c’est top.
– J’ai reçu une belle orchidée, de jolis bouquets, les amis les vrais savent me faire plaisir en me surprenant.
– J’ai découvert plein de nouveaux blogs, et se dire que la blogosphère est belle et j’ai aussi rencontré plein de nouvelles personnes via ce moyen là.
– J’ai reçu un beau charm pandora, du Canada par un de mes abonnés Instagram.
– J’ai été invitée à plein de belles opérations.
– J’ai été publiée à différents endroits.
– Je sais qui je suis encore plus qu’avant, je sais ce que je veux, je sais ce que je suis capable de supporter, et ce que je ne veux plus aussi.
– J’ai pleuré lors de l’obtention du bac avec mention de ma fille.
– J’ai repoussé beaucoup de mes limites, de mes angoisses, de mes peurs.
– J’ai appris à aller dans ma propre direction, sans me soucier de l’avis des gens.
– J’ai mangé dans le cadre du boulot et/ou du blog dans des endroits très sympathiques et rencontré des chefs très sympathiques.
– Je fais des projets que pour moi, et certain pour mes enfants et moi.
– Je me débarrasse de beaucoup de choses, et surtout ce n’est pas FINI.
– Je fais des listes pour beaucoup de choses, rêves, choses à faire, livres à lire, courses, restos à tester, films à voir…
– J’ai créé un nouveau blog.
– J’ai organisé les 18 ans de ma princesse et j’ai survécu à son entrée à la fac. 🙂
– Je sais aujourd’hui qu’un an passe lentement, et que je ne serai plus jamais la même.

J’ai fait beaucoup de choses depuis 1 an, j’ai supporté aussi, endossé ma part de responsabilité, j’ai reconnu mes torts, j’ai réfléchi, beaucoup pensé, et énormément pansé. Le temps m’est nécessaire, Rome ne s’est pas fait en un jour.

Prendre son temps

reveil temps

(source image)

Le temps presse, on a qu’une vie diront certains. Et moi je pense on a qu’une vie prenons notre temps.
Prenons notre temps pour profiter de ceux qu’on aime, de faire les choses bien. Car à trop vouloir faire dans la précipitation on ne fait pas les choses bien et on apprécie rien. Je m’en suis rendue compte à mes dépends, et c’est bien dommage. Oui j’ai envie de vivre les choses à fond car on a qu’une vie mais mal les vivre , trop vite les vivre sans prendre le temps de les apprécier à quoi bon? Mieux vaut faire 10 choses et en profiter pleinement que 100 et n’en avoir aucun souvenir ou presque.
Je préfère passer une nuit magique que 10 nuits sans battements de coeur, sans prendre le temps de savourer l’instant présent. C’est surement pour ça que j’aime les relations à distance, ça permet de vivre des moments inoubliables, mais il faut arriver à ne profiter que de ce temps là et ne pas vouloir faire 1001 choses dans le temps imparti.
C’est aussi pour cela que j’aime passer du temps avec chacun de mes enfants, profiter de ceux-ci au mieux même si on fait des trucs chouettes ensemble mais ils ont des âges différents donc n’apprécient pas les mêmes choses. En ce moment je consacre mon temps libre à 100% à mon tout petit car les deux autres ne sont pas là. On prend le temps de préparer et prendre notre petit dej ensemble, de regarder un dessin animé ensemble ou bien de lire un livre ou d’écouter une histoire, il y a aussi le câlin dodo instauré il y a une année environ, c’est le câlin où on se sert fort dans les bras et où on ferme les yeux tous les 2 et on ne profite que de ce moment là on ne pense à rien d’autre.
Il y a aussi ces nuits d’insomnie autant avant j’en faisais n’importe quoi, que maintenant je prends un bouquin je lis, je peux lire un livre dans une nuit mais ce moment n’est rien qu’à moi, je ne suis pas dérangée par qui que ce soit, téléphone éteint pas de mails publicitaires qui viennent me tirer du livre, pas d’enfants qui ont ce besoin de me demander quelque chose. Je prends du temps pour moi, en tête à tête avec mon livre mais que c’est bon ce temps pris.
Comme j’ai décidé de ne plus perdre du temps avec ceux qui m’ennuient j’ai décidé de prendre du temps avec les gens que j’aime. Que c’est bon de rire avec les gens qu’on aime.
Et si on prenait le temps de vraiment s’aimer, de vraiment s’apprécier? Et si on prenait le temps de savourer ce gâteau au chocolat entre potes ou en famille, d’apprécier de prendre son temps avec les gens qu’on aime?