Peur, conscience, inconscience, pleurs, angoisses et autres joyeusetés….

squelettes halloween phenomene de maud.jpg

Cette peur qui est mienne, qui me tétanise bien souvent j’essaie de l’évincer de ma vie, je travaille  férocement là-dessus, mais c’est long, il faut que j’arrive à me remettre mes propres barrières de sécurité qui ont été éclatées d’un coup d’un seul lors de l’accident, c’est ce qu’on appelle un stress-post-traumatique, En fait ce fichu accident, à fait éclater au grand jour tout ce que j’ai voulu effacer au fil des années, bien souvent sans en parler à qui que ce soit, en pensant les oublier de cette manière là. Sauf que j’ai tout mis sous le tapis, et à force d’empiler, tout s’est cassé la gueule et tout ce qui était caché sous le tapis est sorti au grand jours. Mais sans la peur je ferais tellement de choses. Mais je ne désespère pas y arriver un jour.  Poursuivre la lecture « Peur, conscience, inconscience, pleurs, angoisses et autres joyeusetés…. »

Quand le corps ne suit plus la tête…

woman-2609115_960_720.jpgVoilà un an que j’ai fait mon stress post-traumatique…. Je ne sais pas en fait comment dire, j’ai fait un stress post-traumatique, que je vis avec un stress post-traumatique. Tout est si bien que ça fait un an que je m’emmerde avec ça et que j’emmerde les autres. Au début j’ai entendu dire les gens c’est de la dépression ou d’autres de me remuer car tout était dans ma tête et que je pouvais m’en sortir en me remuant. Bien sur que j’ai voulu croire ce que me disaient les gens, bien sur que moi aussi je me suis mise à penser que je faisais une dépression suite à une séparation à laquelle je me refusais de penser,  bien sûr que je me disais c’est dans ma tête tout cela je me remuais toujours plus, plus une seconde à rester immobile, fallait que je sois en mouvement perpétuel tout le mois de septembre dernier, alors que j’avais mal aux côtes, aux dorsales, aux lombaires et aux cervicale suite à l’accident d’août 2017.  Je voyais bien que les angoisses revenaient, grandissaient et surtout que les symptômes d’angoisses où j’avais l’impression de crever se faisaient de plus en plus fréquents mais je voulais pas, je ne voulais pas que mon corps cède, je ne voulais pas céder à tout cela je me le refusais…. Poursuivre la lecture « Quand le corps ne suit plus la tête… »

Je ne suis pas aussi forte qu’il(s) l’imagine(nt)…

cat-woman-1115933_960_720

Parfois j’aimerais que mon fils me voit autrement que comme une sorte de super héros. Même si devant lui je fais la forte car il lui faut le moins de stress possible, j’aimerais qu’il voit comme je suis fragilisée par la vie. Mais je me refuse à lui dire que je n’en peux plus parfois, que je pleure toutes les nuits quand il dort et que son frère aussi.J’aimerais pouvoir être celle pour qui il a tant d’amour, j’aimerais avoir une nature forte, résister à tout contre vents et marées, ne pas me laisser déstabiliser par tout et n’importe quoi. Poursuivre la lecture « Je ne suis pas aussi forte qu’il(s) l’imagine(nt)… »

Et puis parfois ça déborde…..

femme pensive
( source photo )

Il y a des jours, enfin non plutôt des soirs, des nuits où ça déborde pour 1001 raison.

Tu penses à tes enfants, tu vois ce monde dans lequel ils vont vivre, ça rend triste, ça rend triste car tu te dis ils n’auront plus jamais cette insouciance si propre à l’enfance.

Tu es triste de voir la haine reversée par des gens suite à un évènement tragique, tu ne pensais pas ces gens ainsi. (Nice)

Tu entends une parole de ton enfant et tu fais semblant de rien, mais tu comprends que lui aussi fait tout pour donner bonne figure et entendre cette parole tu sais que non en fait il n’oublie pas. Alors tu sers les poings pour ne pas qu’il te voit triste même si on m’a dit de ne pas cacher ma tristesse mais là parfois je me dis que je n’ai pas le droit de pleurer, pas devant eux. Poursuivre la lecture « Et puis parfois ça déborde….. »

Chère Maud

0e21ec21cdaf0963d8de8337e82522e5

Sur ce blog j’ai déjà écrit à la Maud du passé, à la Maud du futur et aujourd’hui j’écris à la Maud actuelle. Il y a tellement de choses à dire…  il y a 22 ans qui séparent la maud actuelle avec celle du passé, et 7 ans avec celle du futur…

Chère Maud

Je vais t’écrire comme j’écris à une amie.   Je ne sais pas vraiment prendre de gants, je suis plutôt du genre franche et tu le sais alors ne m’en veux pas si je suis un peu « rude » dans mes propos dans cette lettre., mais je suis comme ça….

Depuis un an, je ne te vois plus tout à fait pareil, tu es devenue différente. Tu as drôlement changé avec les gens, tu te détaches de tout le monde, toi qui t’attachais tant aux gens.  Désormais, tu fais comme tout le monde, tu tournes la page, tu fais DELETE. Ouais je sais bien que tu as eu une grosse déception amoureuse, que tu l’aimais fort, mais est-ce tout le monde doit payer pour cette rupture? Il t’a apporté du bon cet homme là non?  Poursuivre la lecture « Chère Maud »

52 mots / 52 histoires #40 Tristesse

tristesse
( source photo )

La tristesse a été ma compagne ces quelques dernières années et encore plus il y a quelques mois. Je vais passer les détails « le pourquoi du comment ».  J’ai été submergée par la tristesse, je crois que j’aurais pu remplir un océan avec mes larmes… 😀 Et il y a quelques semaines, j’ai décidé de ne plus pleurer, de ne plus regarder la tristesse qu’on vit, mais de regarder le bonheur d’être tous les 4. J’ai appris à sourire à la vie, et la vie me sourit. J’ai retrouvé un boulot qui me plait, je me sens beaucoup mieux dans ma peau, je souris. Comme je disais hier midi à un ami avec qui je déjeunais, j’ai le poil brillant, la truffe humide je vais bien… ^^  Poursuivre la lecture « 52 mots / 52 histoires #40 Tristesse »