Les voyages forment les papilles, Non classé, Recettes salées

Petites brioches à la viande cuites à la vapeur (un peu à la façon d’un Banh Bao)

brioche cuite à la vapeur

Le Banh Bao est une petite brioche à la viande cuite, aux champignons et avec un oeuf d’origine vietnamienne, il me semble qu’au Japon c’est un peu différent et que ça s’appelle des Nikuman mais je crois qu’il y a aussi des légumes dedans. Moi j’ai fait quelque chose de très simple au final, des petites brioches à la viande avec quelques aromates. J’en ai refait hier soir alors j’en ai profité pour essayer de prendre tout d’abord de plus jolies photos du plat final que sur mon billet  « les voyages forment ... les papilles  » et puis j’ai essayé de vous faire un pas à pas pour mieux vous expliquer. Voici ma recette, j’espère qu’elle vous plaira. ❤

Lire la suite « Petites brioches à la viande cuites à la vapeur (un peu à la façon d’un Banh Bao) »

Journal de confinement

Journal de confinement #53 (Cinquante-deuxième jour de confinement total)

super lune Lyon

Jeudi 7 mai

Que dire de ma journée, je ne sais jamais si quand j’écris, je vais écrire peu ou beaucoup? Seule limite que je me fixe c’est rester très en surface sur ce que je dis, ce que j’ai envie de raconter. Je ne veux pas me poser la question du « j’en ai trop dit.???.. Bon sinon voici mon programme chez moi, cuisine, rendez-vous avec l’assistante sociale, de la lecture, un peu de photos, du repos, un rendez-vous téléphonique avec la psychologue, un petit peu d’écriture, une série, apporter à dîner sur le pas de la porte à une personne qui m’est chère une super lune, je crois que c’est tout…. Lire la suite « Journal de confinement #53 (Cinquante-deuxième jour de confinement total) »

Journal de confinement

Journal de confinement #50 (Quarante-neuvième jour de confinement total)

petit dejeuner

Lundi 4 mai

Depuis 8 ans, je déteste cette date, alors il faut s’armer de patience, de force et de courage pour affronter cette journée. Mais c’est la vie, ne refaisons pas le passé, consacrons nous à l’instant présent car c’est bien lui qui importe au final, là maintenant, même si la douleur d’un souvenir d’une date est là. Lire la suite « Journal de confinement #50 (Quarante-neuvième jour de confinement total) »