Et la vie reprend ses droits…

Lyon.jpg

3ème jour depuis cette rentrée. On avait annoncé de la neige à Lyon et pour être honnête je l’espérais, puis finalement non plus de neige prévue, seulement sur les hauteurs. Dommage. On ira surement voir ce qu’il se passe plus haut dans la journée. Cette nuit n’a pas été trop mauvaise, mais pas excellente non plus, mais mieux que les nuits d’avant. Lire la suite

Publicités

Un bien plus doux mardi…

livre a fleur de peau tomasella phenomene de maud.jpg

Mon lundi n’avait pas été terrible du tout…. Et ce mardi une heure de plus à dormir puisque le grand ne commence qu’à 10h le mardi donc juste le petit à déposer à l’école. Et honnêtement cette heure fut salutaire. J’avais bien du mal à me sortir du lit tout de même… Mais il fallait y aller…. Lire la suite

Les petits livres « doudous » de Dominique Glocheux

livres de dominique glocheux.jpg

Je ne vais pas vous parler de mes dernières lectures, non pas dans ce billet en tous les cas, mais de « vieux livres » que je reprends avec plaisir. Il y a 20 ans, je découvrais les petits livres de Dominique Glocheux. Et c’est là que je me rends compte, que je cherchais déjà dans les livres un certain « feel good ». Sans doute parce que je n’étais pas foncièrement heureuse, je subissais des violences de la part de mon copain de l’époque (et pourtant c’est lui qui m’a offert ce premier livre de D. Glocheux), j’étais seule à élever ma fille (ce n’est pas la personne avec qui j’étais qui m’aidait en quoi que ce soit il vivait chez lui moi chez moi et à part me foutre des coups sur la gueule.. bref.) et de surcroit je portais un terrible secret. Alors même si j’étais sans doute mieux armée à l’époque qu’aujourd’hui pour affronter tout ça (moins de fatigue, moins de responsabilités <— divisées par 3, moins de soucis divers et variés <– avec l’âge on cumule souvent divers soucis) je cherchais à me faire du bien. C’est marrant comme je le disais hier à la fin de mon billet, la lecture a toujours été une sorte de refuge au final.

Les petits livres de Dominique Glocheux ce sont des doudous, des petits bijoux, remplis en quelques sortes de pensées positives. J’en ai quelques-uns mais pas tous (faudrait peut-être que je remédie à cela)., ce sont des odes à la vie en quelques sortes. Il a commencé à écrire ces pensées positives tels des psaumes à la suite d’un grave accident qui l’avait plongé plusieurs semaines dans le coma et plusieurs mois d’hospitalisation. Le tout premier livre qui est sorti est la vie en rose, mode d’emploi, le live commence ainsi:

  1. Soyez Simple
  2. Efforcez-vous 24 heures de ne critiquer rien ni personne
  3. Apprenez à faire les pâtes comme un Dieu
  4. Prenez un risque par jour. Même tout petit au début.
  5. Soyez convaincu que le meilleur reste à venir.

Si je reparle de ces livres aujourd’hui ce n’est sans doute pas sans raison, je cherche à sortir de tout ce qui me fait mal, je me dis que ces petits livres à l’époque m’ont fait du bien, ils m’ont donné assez d’énergie pour ne pas vraiment sombrer, pour voir la vie en rose alors je me dis pourquoi pas essayer de nouveau.

Si j’en ouvre un autre par  exemple « c’est beau la vie »

  • 52/ Penchez votre tête sur le ventre de votre amour. PRofitez
  • 53/ Soyez vous-même. Libérez vous des « scénarios » qu’on vous a attribués. Parfois dès l’enfance. Choisissez. Soyez vous-même et tenez bon.

Ou bien encore si j’ouvre « la vie en rose avec nos enfants »

  • 47/ Trouvez 3 idées pour que votre maison soit encore plus l’endroit où chacun aime se retrouver
  • 48/ Ne forcez pas le trait: à  trop souligner points forts ou points faibles, on finit par les effacer.
  • 49/  S’l veut rejoindre une équipe, une troupe ou une chorale, rendez-lui la vie facile.
  • 50/ Apprenez lui à économiser les énergies non renouvelables.
  • 51/ Quand vous cherchez à savoir où il va, montrez-lui que vous êtes guidé par l’amour. Pas par la méfiance.

Rien qu’en ouvrant quelques page, à lire quelques phrase je me sens regagnée par une sorte de dynamisme, comme si on m’insufflait de la positivité.  Comme quoi les livres bien-être ne datent pas de ces quelques dernières années, mais je pense que ça a toujours existé à plus ou moins grande échelle et moi ça fait 20 ans, que j’aime lire et surtout ceux de D. Glocheux puisque ce sont vraiment de phrases courtes et simples,  elles peuvent être comprises de tous, pas besoin d’avoir un doctorat de psycho, le format est aussi sympa un  carré de 13 cm environ. J’avais offert un exemplaire à une amie, je devrais offrit de nouveau ces livres quand j’ai un petit cadeau à faire, c’est le petit cadeau qui fait à coup sur plaisir car je suis sure qu’il engendre des sentiments positifs.

Voici les titres que j’ai:

  • La vie en rose
  • C’est simple la vie
  • C’est tendre la vie
  • C’est beau la vie
  • Petit chemins du bonheur
  • Petites victoires grand amour
  • Le bonheur au travail
  • La vie en rose avec nos enfants.

Connaissez-vous ces petits livres? Pour la petits histoire ils ont été vendus à plus de 6 millions d’exemplaires et traduits en 17 langues.

Astuces pour vivre de façon positive

vaches au pré campagne.jpeg

Je sais que trop bien à quel point la vie peut être une pure salope. Je sais qu’elle peut t’enlever les gens que tu aimes du jour au lendemain la mort et les séparations sont des moments durs dans une vie. La vie peut aussi contrarier tes plans en un instant, se faire abattre la maladie dans ton foyer etc. Mais faut il s’arrêter de vivre pour autant? Je ne crois pas et pourtant j’ai eu envie d’arrêter de vivre plein de fois mais je suis toujours là.

Alors il faut profiter de la vie, même si la vie n’est pas toujours rose, on (moi la première) a souvent tendance de voir le mauvais quand il nous tombe dessus et pourtant. Si tu fais le bilan un soir de mauvaise journée tu sauras trouver quelques petits bonheurs j’en suis sure. Il y a toutes ces tendances:  slow life, hygge  auxquelles je m’adonne. J’essaie aussi de profiter de chaque petit bonheur reçu ou donné par la vie. Il faut essayer de tirer du bon dans des moments difficiles. Il faut aussi quand rien ne va mal, que tout va bien profiter de ces bonheurs aussi intensément qu’on peut, mesurer à quel point c’est bon, à quel point ça peut faire battre le coeur. Lire la suite