Ces 10 choses que je fais pour ralentir le rythme et profiter de la vie.

the-squirrel-4142446_960_720.jpg

On court tout le temps, la vie passe à une allure folle, j’ai l’impression que plus les années passent, plus ça va vite. Ça m’effraie parfois, ça donne le tournis cette vie qui passe sans qu’on puisse dire OUF… Alors il y a ces petites choses que je fais, afin de prendre le temps de vivre un peu, de me dire que je ne passe pas à côté de ma vie….. J’aime me dire que le mode slow life est celui qui me convient le plus désormais. Poursuivre la lecture de « Ces 10 choses que je fais pour ralentir le rythme et profiter de la vie. »

Slow life ou comment prendre le temps de vivre (avec quelques idées)

poppy-3441348_960_720.jpgOn a tous une vie qui défile sous nos yeux, on prend plus le temps vraiment de vivre, on mène de front 1001 vies en une. Et c’est ainsi qu’on ne profite plus de la vie, des nôtres, de ce qui nous entoure. Mon corps il y a quelques mois a fait retentir une alarme, qu’il était temps que je calme le jeu, que je ne pouvais plus continuer à mener cette vie speed, cette vie où tout défilait sous mes yeux sans que je puisse apprécier. On a tous en nous en tête ces termes de Hygge, de Lagom et c’est en quelques sortes du slowlife, j’ai le sentiment que les pays scandinaves prennent plus le temps de vivre que nous les latins, ils ont plus éco-friendly etc…  Même si je ne suis jamais allée dans les pays scandinaves, même si j’adorerais ce n’est pas à l’ordre du jour mais je me documente pas mal et leur manière de vivre est celle que je recherche sans doute le plus. C’est marrant une latine comme moi qui cherche à vivre comme une scandinave.  Sauf qu’en cherchant bien, la Sicile et l’Italie du sud ont été colonisés par les normands au XIème siècle donc du côté maternel il se peut que j’ai des origines normandes quand je parle de normands de l’époque ce sont les vikings donc originaires des pays scandinaves en passant bien évidemment par notre normandie. Poursuivre la lecture de « Slow life ou comment prendre le temps de vivre (avec quelques idées) »