Silent Sunday #2

 

chats tigrés.jpeg

Un cliché pas de mot…

Pour voir les autres participations c’est chez Isabelle  que ça se passe.

Publicités

En mai je rêve…

italy-1115663_960_720.jpg

Le mois de mai commence, avec ce jour férié qui n’est pas là pour me déplaire en fait. Je suis fatiguée ++++++++++ aujourd’hui et j’ai  envie de me poser avec mes petits et profiter d’eux. Et puis le cynisme de certaines personnes me fatigue à vrai dire, quand on se fait passer pour une personne talentueuse, généreuse, gentille  derrière l’objectif mais en fait qu’on fait tout pour faire mal à quelqu’un je trouve qu’il y a de la perversité, du cynisme et moi je n’ai pas envie de voir ça, de regarder ça même si je suis super compréhensive alors je m’exile un peu plus là tout du moins du regard, je ne veux pas voir que les gens se font avoir, duper, qu’on leur fait un petit dans le dos.  Bref, je prends du recul par rapport à certaines personnes dans la vie et ça ne peut pas me faire du mal, bien au contraire car moi je ne me cache pas derrière n’importe quoi et j’assume qui je suis et je l’ai toujours fait. Bref, en ce joli mois de mai j’aurais envie de:

  • Partir en Italie et aux Cinque Terre en particulier j’en rêve depuis des années.
  • D’un dîner entre amis, un vrai gros diner comme je faisais avant où je passais la journée en cuisine pour faire plaisir à mes convives.
  • De passer une journée à lire au bord de la mer, de l’océan, en montagne.
  • De partir méditer quelque part
  • Partir faire une retraite dans le silence 2 jours, si vous saviez comme j’ai envie de silence de calme, de me retrouver seule face à moi même….
  • Que mes séances avec mon psy continuent de me faire avancer
  • De continuer à avoir cette force de jeter tous ces souvenirs qui sont trop douloureux et de faire place pour de nouveaux souvenirs bien plus joyeux.  (souvenirs matériels)
  • Arrêter d’avoir peur d’être moi et me faire confiance de nouveau
  • Faire du macramé (j’ai commencé hier soir et j’adore)
  • M’essayer à plein d’autres choses créatives j’en ai besoin
  • De revoir Sonia et Cassie, Bérénice, Fanny ❤

Et vous que rêvez pour ce mois de mai?

 

 

Tout simplement dans le silence…

blue.jpg

Pour ne pas montrer mes souffrances,
Je me mets tout simplement dans le silence,
Comme dans une chapelle, lieu de mes prières et de mes croyances.

J’ai l’impression d’être dans des turbulences,
Au fond je crois que ce silence,
C’est un peu comme une d’ambulance,
Pour me rendre à l’évidence
De toute urgence.

Je demande aux gens qui m’aiment un peu d’indulgence,
un zeste de patience
Et une pincée de bienveillance.

Je sortirai un jour de ce silence
Sûrement avec plus de prudence,
Il y aura surement des différences.
Mais il n’y a pas urgence.

Je suis en quelques sortes en carence,
De confiance,
Je ressens un peu de méfiance.

Je veux être en cohérence
Avec mes pensées, ma conscience,
Je ne veux aucunement faire de nuisances.

Je suis un peu comme de la faïence,
Qui est poussée par négligence
Tombe à terre et est dans l’impuissance
De ne pas se briser, c’est une sorte de malchance.

J’ai mis mon coeur, et mon corps en maintenance,
Il va me falloir du temps, pour que tout reprenne son sens,
j’en ai un peu marre parfois de cette indifférence,
De ces absences
Qui me font rentrer en souffrance.

Mais je me laisse encore une chance
Ce silence est mon auto-défense
C’est un peu ma résilience
Sachez que je n’ai pas encore tiré ma révérence.

*** Texte en 15 minutes top chrono. ***

 

Silence

silence

Il y a des moments où je me renferme, je ne parle plus c’est en général quand ça ne va pas trop bien. Parfois j’arrive à faire sortir des larmes, parfois non. Quand le mal est trop là, les larmes ne coulent même plus. Je sors d’une séance avec mon psychologue, il me dit quand je n’arrive pas à pleurer seule mais que j’arrive à le faire avec quelqu’un (comme avec lui aujourd’hui) c’est une certaine façon de demander du soutien alors que les mots ne sortent pas.  Ces séances me font à la fois du bien et à la fois tellement de mal car il faut mettre le nez sur certaines évidences toujours évitées.  Parler de ce qui m’a fait du mal c’est au final si difficile car je ne pensais pas avoir eu autant mal, je pensais que tout ce que j’avais en moi j’avais accepté, vécu avec et au final j’ai juste enfoui mais fallait que ça ressorte à un moment donné. Je dois plus me laisser bouffer par les gens il vient de me le dire, que j’arrête de toujours trouver des circonstances atténuantes aux gens que je m’occupe enfin de moi et que c’est à moi que je dois trouver des circonstances atténuantes, d’arrêter de m’en vouloir pour ce que les autres m’ont fait…. voilà la suite le 9/2…. Tiens ça me rappelle quelque chose cette date…. Et il faudra que j’aborde vraiment ce sujet là un jour aussi pas qu’en superficie… Il faudra bien que j’en guérisse vraiment et ne plus faire comme si…. Lire la suite

Le vide

bonbons violets.jpg

J’ai peur du vide, j’ai le vertige, mais j’ai peur du vide que je peux ressentir souvent là en moi, mais aussi tout autour de moi. Alors j’ai lu des tonnes de bouquins, et ils remplissent les bibliothèques dans ma chambre pour combler ce vide qui règne dans ma chambre.

Je ne supporte par le bruit que fait le silence, c’est assez bizarre mais je trouve que le silence fait du bruit, c’est à dire qu’on découvre tous ces petits bruits qui nous entourent qu’on ne remarquerait pas sans ce silence. Alors souvent je mets de la musique pour étouffer ces bruits là laissés par le vide. Lire la suite