(Ré) Apprivoiser la solitude

IMG_3241
(Barcelone décembre 2013)

Je suis cette nana qui a toujours adoré être seule, ne pas dépendre de qui que ce soit, ne pas faire les choses comme tout le monde au final. Des demandes en mariage refusées, la peur de l’engagement sans doute,  mais aussi ne pas me vouloir liée à quelqu’un, puis faut dire que j’ai trop aimé être seule,  alors quand je me suis retrouvée seule avec un enfant, puis 2, puis 3, j’ai pris ça comme un chemin de vie, ma route tracée sans doute pour moi la solitaire. Je me suis dit ça doit être comme ça ta vie, seule… Mais au final je n’étais pas vraiment seule, j’avais des enfants mais je fais bien le constat que les amis, je m’en suis éloignée de plus en plus pour multiples raisons dont la façon de voir les choses différemment. Poursuivre la lecture « (Ré) Apprivoiser la solitude »

Les raisons d’aimer passer du temps seul(e).

woman-1245788_960_720.jpg

Même si depuis quelques mois, j’ai un sérieux souci pour rester seule chez moi (la solitude apaisée permanente reviendra bientôt), en fait je suis quand même à la recherche de la solitude, si souvent. Avant je pouvais rester seule durant des jours, voir des semaines. La solitude n’était pas un souci pour moi. Aujourd’hui c’est différent, j’ai comme besoin d’une solitude contrôlée, c’est à dire être seule mais tout en étant entourée. C’est pour cela que par exemple j’aime quand les enfants sont là et qu’ils dorment et que moi la nuit j’ai comme une seconde journée (j’ai failli dire une seconde vie mais ça pourrait être compris de la mauvaise façon). Donc je disais que j’ai du mal à rester seule longtemps et ce à cause de ce stress post-traumatique suite à l’accident et pourtant je sais que la solitude m’est bénéfique en voici quelques raisons. Poursuivre la lecture « Les raisons d’aimer passer du temps seul(e). »

Le grand bond en arrière…

books-2306385_960_720.jpg

Depuis des mois j’ai l’impression d’avancer, à mon rythme pas aussi vite que je voudrais mais j’avance. Et puis parfois j’ai l’impression de faire un grand bond en arrière et c’est ce que je ressens là depuis quelques jours.  Les angoisses sont de nouveau plus présentes, les larmes coulent plus facilement rien de bien sexy en somme. Pourtant tout le monde me dit que j’avance. Mais moi je ne trouve pas, je me retrouve en rien dans cette avancé pour laquelle on me félicite.  Depuis 2 jours en plus je suis submergée par un immense chagrin, je n’ai pas envie d’en parler ici et ça ne servirait à rien en plus. Poursuivre la lecture « Le grand bond en arrière… »

Je veille à la veille de Noël

naissance_de_jesus_christ.jpg

Ce moment si redouté est là, tout juste là. Dans le noir, le chat ronronne tout contre moi alors que je suis dans mon lit, je n’entends que le ronronnement de Tigrou, quant à Luckie, elle est un peu comme moi, sauvage, ne se laissant pas apprivoiser facilement. Le souffle de l’enfant qui dort depuis déjà un moment, je ne l’entends plus vraiment, c’est routinier en fait.  Quelques clémentines, une part de gâteau au chocolat ont fait office de notre « repas » de Noël afin de se réunir tous les 4.  Poursuivre la lecture « Je veille à la veille de Noël »

C’est l’ultra moderne solitude

fullsizeoutput_426.jpeg

J’avais écrit un billet, il y a quelques semaines, sur « ces relations qui naissent du net« . J’ai pour ma part, comme je le disais rencontré de belles personnes. Oui mais, car il y a toujours un mais….. Ces « amitiés » sont souvent loin de chez moi, et puis on a tous nos vies. Moi la première, je ne prends pas assez le temps de prendre des nouvelles des gens que je connaisse ces gens depuis longtemps ou pas. Le tourbillon de la vie nous emporte, souvent loin de l’essentiel. Poursuivre la lecture « C’est l’ultra moderne solitude »