Je n’ai plus le temps…

clock-650753_960_720

  • De recevoir la moral par des personnes qui ne sont ni à ma place ni ne savent pas de quoi ils causent
  • D’être la 5ème roue du carrosse
  • De passer du temps avec des gens pour qui ma présence ou mon absence ne change rien
  • Qu’on se foute de ma figure!
  • D’être TOUJOURS là pour des gens qui ont besoin de moi mais qui ne son JAMAIS là quand j’ai besoin d’eux.
  • D’être la personne qui est là quand on rien d’autre à faire.
  • D’être mise en quarantaine comme si j’avais la peste  (c’est un peu le sentiment qui me gagne)
  • D’attendre pour être heureuse et mes examens de santé du jour me le rappellent
  • D’être là pour des gens qui ne t’écoutent que quand ils y trouvent leurs intérêts sinon on s’en fout jusqu’à faire du mal….
  • D’avoir des sentiments pour des gens qui ont tout fait pour que j’en ai et qui me le reprochent maintenant.
  • De perdre mon temps..

Bonne soirée, je suis extrêmement blessée ce soir, un ménage s’impose! Après tout c’est le printemps et c’est le moment idéal pour ça.

 

Point de non-retour?

bus-878697_960_720.jpg

Suis-je donc arrivée à cela avec certaines personnes? Existe-t-il vraiment un point de non-retour?  Je ne vais pas évoquer ni le nom de la personne, ni le lien que j’ai avec celle-ci mais là je viens de dire STOP et pas pour la première fois. Sauf qu’aujourd’hui je trouve que ce stop sonne différemment…. J’ai plus envie d’excuser ad vitam aeternam…. J’en ai marre de mettre toujours de l’eau dans mon vin, de toujours excuser, de toujours trouver des circonstances atténuantes aux gens quand ceux si ne font jamais l’ombre d’un effort avec moi.  Lire la suite

Et parfois le silence est d’or….

heart-3147976_960_720.jpg

Comme je le disais sur le billet de cet après-mid je manque de mots. Je ne vais pas bien du tout, je ne veux pas pleurnicher ici, je n’en ai pas envie du tout. Je suis la reine pour mettre mon blog en pause. Si je préviens c’est que je vais écrire ce soir, durant la nuit des billets pour les prochains jours.  Je vous demande pardon pour ce silence sur vos blogs ces prochains jours, en ne répondant pas à vos commentaires ici. Ils me toucheront, vous ne pourrez pas savoir comme ils me toucheront, surement un peu plus que d’habitude encore… Mais là il faut juste que je parte, un peu, beaucoup je ne sais pas, mais faut que je parte, que je me taise, que j’essaie d’étouffer ce chagrin qui me ronge depuis quelques jours, de tuer mes démons. Il faut juste que je soigne mon coeur qui est ne miettes, il faut juste que….

Prenez soin de vous, prenez soin de ceux que vous aimez, prenez soin de la vie, de l’amour, c’est tellement fragile…. Je vous porte dans mon coeur.