Bien être et développement personnel, Moi et rien d'autre

Moi la femme « trop »…

switzerland-4290226_960_720.jpgVous le savez je suis une hyper sensible, donc déjà pour la plupart des gens je suis quelqu’un de trop sensible. Ce qui va avec mon hyper sensibilité c’est que je ressens trop les choses comme si c’était un peu prémonitoire, je regarde tout autour de moi jusqu’à remarquer le moindre petit détail, j’entends les bruits, mes émotions sont souvent 1000 fois plus fortes que les gens lambdas, je sens de loin les odeurs, je suis émotive, mes émotions font souvent le grand huit… Oui mais il n’y a pas que ça…

Lire la suite « Moi la femme « trop »… »

Non classé

La fille « trop » tout….

IMG_0590

Oh non je ne vais pas faire l’éloge de mes anciennes histoires d’amour plus ou moins longues, elles sont ce qu’elles sont,elles font partie de ma vie. Mais voilà j’ai aimé, puis quand est arrivé le moment de la séparation je n’ai plus aimé. Je ne sais pas avoir de l’amitié  pour une personne avec qui j’ai partagé un moment de ma vie. Ce que je veux dire c’est quand une histoire est finie, elle est finie pour de bon. Je suis peut être excessive mais je ne sais pas faire autrement. C’est à dire que l’autre me devient complètement indifférent.  C’est pareil en amitié, quand je suis déçue par quelqu’un, je pars sans me retourner, sans chercher à savoir ce que l’autre fait, la page est tournée.

De toutes façons j’ai toujours été « TROP » quelque chose. Je suis la fille qui est TROP grande depuis enfant, je suis la fille qui sa lave trop  (oui je me lava au minima 3 fois par jour), je suis la fille qui a TROP de sacs, de tasses, de carnets, de pochettes dans son sac, de livres. Quand j’aime, j’aime pas bien, J’AIME. Je ne sais pas dire à quelqu’un je t’aime bien, mais je t’aime oui j’y arrive car quand j’aime quelqu’un ça vient du fond du coeur. Mes amis, mes amours (mes emmerdes?) le savent bien. Je marche beaucoup dans l’excès certes mais je suis faite ainsi, je suis entière et dévouée aux personnes que j’aime. Ca m’a valu beaucoup de désillusions des ruptures amicales qui font mal mais pour rien au monde je ne changerais. J’aime cette vie que je vis à fond. Je ne sais pas si j’aimerais la vivre autrement. Je suis « TROP » passionnée pour beaucoup, TROP grande gueule pour certains, trop pleurnicharde pour d’autres. J’ai eut mal, TROP mal dans ma vie mais ça a permis d’être la Maud TROP top, chiante, gueularde , amoureuse, gourmande, aimante (barrez la ou les mentions inutiles) que je suis.

Par contre oui il y a des variantes dans L’AMOUR, on peut aimer plus ou moins intensément  (mais pas aimer bien) et du haut de mes  presque 37 ans je peux dire que j’ai connu le grand AMOUR, j’ai eut de la chance de pouvoir le rencontrer et j’en suis heureuse.

Cette fille TROP grande, TROP passionnée, TROP gourmande, TROP propre, TROP pleurnicharde, TROP lunatique, TROP bordélique pour des trucs et TROP maniaque pour d’autres, qui aime TROP les livres, les sacs, la lingerie, les chaussures c’est moi.

Si je ne vivais pas ma vie avec cette passion TROP dégoulinante, TROP mielleuse ce ne serait pas moi. Alors non je ne suis pas TROP, ou si je peux être de TROP dans la vie de quelqu’un et maintenant que ce soit amis, ou famille quand je me sens de TROP ou qu’on m’a fait TROP de mal je sais en partir et pour faire cela ça m’a demandé beaucoup d’efforts mais pas TROP, et puis à quoi servirait de vivre la vie si elle n’était vécue qu’à moitié?

Alors je continuerais à acheter TROP de livres, à être TROP gourmande, à être amoureuse (on n’aime jamais TROP), à aimer TROP cuisiner, à TROP gueuler quand ça me prend la tête, à TROP pleurer pour évacuer, à TROP regarder les films que j’adore (oui genre TOP GUN je l’ai vu une bonne quinzaine de fois, comme MANGE PRIE AIME),, la fille TROP tout ça c’est moi et je resterai cette fille TROP même si ça me vaut souvent beaucoup TROP de désillusions.

Maud la fille aux 12 coques pour son iPhone, aux centaines de livres ( tous numérotés et listés car TROP ordonnée là dessus) dans sa bibliothèques, à la cinquantaine de mugs et tasses dans son placard, aux  XXXXX sacs et paires de chaussures (surtout TROP de Converse© et de Bensimon© mais TROP peu de chaussures à talons) , aux dizaines de carnets dissimulés un peu de partout et aux 1000 rêves. Oui je suis TROP pour beaucoup mais pas pour MOI je suis MOI celle qui sans ses « TROP » vivrait une vie sans odeur et sans saveur.