Mes amoureux à moi

mon fils.jpg
(Photo de mon petit amour’eux’ il y a un petit moment déjà)

Cette semaine Alice et Zaza nous demandent de parler de notre amoureux/ de nos amoureux. Alors moi j’ai décidé de parler de mes deux petits amour »eux », de ces amoureux qui partagent ma vie depuis 12 ans pour l’un et 7 pour l’autre. (Je ne parle pas de ma fille volontairement car c’est un rapport super différent que j’ai avec elle, elle sait que je l’aime d’un amour incommensurable et que je serai toujours là pour elle au maximum de mes possibilités et bien au delà)

Il y a 12 ans quand j’ai eu ce premier garçon, où j’ai accouché à 23/18 de tension pour cause de pré-éclempsie, j’ai été la plus malheureuse du monde à ne pas pouvoir lui donner ce premier bain. Au fil des mois il a fallu que je m’habitue à m’occuper de ce petit être, si grand si fort, m’habituer à m’occuper d’un petit garçon. J’avais eu 4 frères avant moi, des cousins, alors je voulais tellement avoir des filles.  Après une petite fille il fallait que j’apprivoise mon rôle de maman d’un petit garçon, apprendre tout ce que j’ai détesté avec mes frères, les voitures, les jeux de garçons, la bougeotte que ma fille n’avait jamais eu. Il a fallu que devienne maman d’un petit garçon tout simplement.

Puis il y a 7 ans, à la naissance de ce troisième enfant, ce deuxième garçon mon coeur a encore grandi d’amour pour lui, j’avais peur de ne pas avoir assez de place pour aimer ce nouveau bébé, de ne pas avoir un coeur assez grand. Ce fut une angoisse tout le temps de ma grossesse, puis un matin de janvier à 7H46 quand je l’ai vu, j’ai su que mon coeur pouvait encore grandir, encore aimer et à cette minute précise je savais que pour lui (comme pour son frère et sa soeur) j’allais l’aimer d’un amour infini, inconditionnel.  Il est sensible, il est fragile, il me ressemble tellement, on me dit qu’il me ressemble tellement de la tête aux pieds, de caractère.

Alors oui j’ai deux petits amour »eux », je suis seule avec ces petits êtres désormais, je me retrouve de nouveau entourée que de garçons, mon cauchemar de jeunesse est devenu un vrai et grand bonheur.  Même si, parler de mode, maquillage me manque. Avec eux je partage des autres choses.

Ils sont là, ils me font des petits cadeaux, des dessins, à Noël ils m’ont offert une jolie bague avec leurs sous,une bague qui ne quitte plus mon doigt (c’est la première fois que je reste avec une bague autant de temps sans la quitter).  Mes petits amoureux et moi on vit une histoire belle, une histoire indescriptible, comme tout histoire d’amour il y a des disputes parfois, surtout une histoire d’amour à 3 ou à 4 quand la grande est là, surtout le petit qui voudrait m’avoir que pour lui.

Publicités

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s