Mon corps m’appartient! (coup de gueule)

le

spring-2298279_960_720.jpg

Je n’avais pas du tout prévu de faire un tel billet, mais une conversation Facebook, sur la page du blog a tourné un peu au vinaigre à la suite de mon article sur la pilule enfin plutôt suite à l’article où je parle de mon arrêt de la pilule contraceptive.  En fait on nous dit (car au final nous étions plusieurs à avoir le même avis)  que nous sommes libres de retourner au moyen âge car nous prenons pas/plus la pilule. C’est dommage d’en arriver à de telles paroles quand on est pas d’accord. J’ai fait mon blog et j’écris des billets dans le but de partager, d’échanger aussi et cela dans le plus grand respect de l’autre.

Alors ce n’est pas parce que j’ai arrêté la pilule que je retourne au moyen âge, je ne nie nullement l’utilité de la pilule pour certaines personnes, je ne dis à personne de l’arrêter non plus. Je parle de MON expérience et j’argumente mes choix avec des exemples concrets. Je parle de bénéfices que ça a sur MOI, je ne parle pas ce que ça peut ou pourrait faire sur les AUTRES.  Mon corps m’appartient et il me parait normal de choisir ce que je veux de bon pour lui et pour moi même. Mon corps m’appartient, je le connais je ne ressens aucun bénéfice de la pilule (si ce n’est que des saignements plus légers mais bcp plus longs). Je suis seule (sans homme dans ma vie) avec une endométriose importante et les bénéfices de la prise de pilule sont quasi nulles je sais aussi tout le mal que ça me fait. Donc oui j’ai décidé en pleine conscience d’arrêter de prendre la pilule car je n’ai plus envie d’hormones de synthèse. Et pourquoi la contraception serait qu’une histoire de femmes? C’est aussi à mon sens une histoire de couple! Il y a le stérilet, l’implant, le gel spermicide,  l’anneau vaginale, le patch, le préservatif féminin, mais il y a aussi le préservatif masculin. Donc 1 on ne manque pas de moyens de contraception et 2 c’est à chacun de choisir ce que bon lui semble pour lui. Je ne vais pas me rendre malade sous prétexte que parce que la pilule est une vraie liberté pour la femme  qu’il faut absolument la prendre. Je fais MES choix et je n’impose à personne de faire les mêmes que moi. Je ne remets surtout pas en cause que la pilule est une vraie liberté pour la femme qu’elle peut gérer sa fertilité comme elle le souhaite et comme je le dis aussi il n’y a pas que ça pour gérer la fertilité.

Oui mon corps m’appartient, et n’appartient à personne d’autre. Je ne vais pas prendre la pilule pour faire plaisir à quelqu’un et me rendre malade. Tout comme mon corps m’appartient je ne suis pas un objet aussi bien pour la pilule que pour les relations homme/femme. Je mets ça sur le même niveau car il faut se rendre compte que personne n’a le droit de prendre de décisions pour nous. Quand on ne veut pas prendre la pilule ce n’est pas qu’on est arriérée ou quoi que ce soit, on fait nos choix. Comme quand on ne veut pas que quelqu’un nous touche, c’est notre droit de dire NON. Si je dis NON c’est NON et personne n’a le droit de le faire contre MA volonté autrement c’est abuser de mon corps. Le Non d’une femme et le mien entre autre ne veut pas dire oui si tu veux. Le Oui si je le dis c’est un OUI et le NON est un NON. Je choisis ce que JE veux, ce qui me semble bon pour MOI et pas ce qui est bon pour les autres. Comme je m’habille comme je veux, ce n’est pas parce que je suis en jupe, que c’est une quelconque incitation à me draguer/ me traiter de pute ou que sais-je encore? Comme mon corps m’appartient je m’habille comme je le souhaite.

Que ce soit la pilule, la façon dont je m’habille ou ou bien une relation intime je prends mes décisions car je suis libre de les pendre, je suis une femme qui vit dans les années 2000 et justement je n’ai pas envie d’être un mouton, de prendre la pilule car les autres prennent la pilule, d’avoir une relation car un homme l’a décidé, d’être en couple car ça fait mieux d’être en couple. Désolée pour ce coup de gueule mais j’en ai plus que ma claque qu’on me dise que faire ou me donner des conseils soit disant pour mon bien… Laisser les gens libres de leurs choix tant qu’ils ne nuisent pas à autrui, c’est les respecter.

Publicités

12 commentaires Ajouter un commentaire

  1. sandmayer dit :

    Je n’ai jamais pris la pilule de ma vie.Chacune fait ce qu’elle pense être le mieux pour elle et je ne vois pas au nom de quoi quelqu’un viendrait juger de cela. On t’a vraiment dit que tu retournes au moyen âge ?

    Je t’embrasse Maud bien fort !

    J'aime

    1. Maud dit :

      regarde sur ma page Facebook du blog ….. regarde la conversation …. tu vas rire (jaune) la personne est condescendante avec d autres personnes (moi je m’en fous des gens névrosés tu sais)

      J'aime

      1. sandmayer dit :

        Je viens d’aller voir pour chercher à comprendre et pour le coup, je ne sais pas quoi dire. Il y a des sujets qui fâchent, on le sait tous. C’est un peu comme la politique. J’imagine que cette conversation aurait pris une autre tournure si elle avait eue lieu autour d’un verre et de visu. Il ne faut en vouloir à personne. Ce n’est pas toujours évident de se faire comprendre à l’écrit.

        J'aime

        1. Maud dit :

          Alors je comprends mais quand on insulte en privé ….. et on ne peut pas dire Qu on retourne au moyen âge sous prétexte que je ne prends pas la pilule je suis libre de mes choix je suis libre de ne plus imposer à mon corps des hormones de synthèse etc….

          J'aime

  2. Angie dit :

    C’est incroyable ce que les gens aiment juger et critiquer! C’est ton choix, personne n’a à te dire si il est bien ou pas. Tu l’as fait en toute conscience.
    Pour avoir cessé de prendre la pilule pendant quasi 3 ans, j’approuve les effets bénéfiques que tu y trouves. La reprenant depuis 3 mois environ, je constate un retour des migraines par exemple (plus du tout sans pilule) et ce n’est que l’effet négatif le plus visible.
    Il y a un vrai bien être à ne plus la prendre. Et il peut être utile de la prendre à d’autres moments de la vie. C’est un choix personnel qui ne doit pas être jugé.
    Bises Maud. Je te souhaite une bonne journée.

    J'aime

  3. zenopia dit :

    Je ne prends plus la pilule depuis 12 ans. J’ai arrêté quand j’ai voulu être enceinte et je n’ai plus jamais voulu la reprendre tant je me sentais mieux. Et je n’ai en aucun cas le sentiment de retourner au moyen âge. Les innovations (techniques, médicales, etc) sont là pour nous simplifier la vie mais cela ne veut pas dire qu’on est obligé de s’y plier si on ne le souhaite pas.
    Je n’ai pas vu cette conversation mais, du coup, je vais lire ça…
    Bisous

    J'aime

  4. Les gens aiment avoir un avis sur tout. Mais quand ils jugent les décisions des autres alors là ça m’horripile. J’ai arrêté la pilule en 2011. Je l’ai prise pendant près de 10 ans. J’avoue elle me convenait bien et je n’avais pas de souci avec. Sans moyen de contraception jusqu’en 2018, j’ai choisi le stérilet depuis quelques mois. Je n’avais juste pas envie de reprendre des hormones.Comme tu le dis Maud, il y a de nombreux moyens de contraception actuellement, assez pour que chacun / chacune trouve son bonheur.

    J'aime

    1. Maud dit :

      non et puis quand on ne lit pas mes anciens billets pour comprendre par quoi je suis passée (opérations diverses et variées, hémorragies etc…..)….. Et puis à la limite j ai dit ce qui était BON pour moi en aucun cas je dit aux gens de l arrêter je parle pour MOI!

      J'aime

      1. Les gens ne prennent plus le temps de faire la part des choses entre un avis personnel et un avis général…
        Tu as entièrement le droit de partager ce qui compte pour TOI

        J'aime

  5. Erostrate dit :

    C’est marrant comme la vision des choses peut différer d’une personne à l’autre, pour moi qui suit un homme), la pilule est une méthode du moyen-age.
    Dans les années 60 c’était super, mais aujourd’hui…C’est tout de même un traitement lourd, hormonal. Ce n’est pas anodin, surtout avec les différents scandales qui peuvent sortir, les effets secondaires chez pas mal de femmes. Tout est a remettre dans son époque et contexte.

    Chacun est libre des contraintes qu’il s’impose; il faut tout autant respecter les contraintes dont les autres s’affranchissent, optant pour des solutions qui sont moins lourdes.

    En plus il y a un coté malsain dans la pilule, transférer la préoccupation de la contraception seulement chez la femme alors que comme tu le dis, c’est l’affaire de tous (enfin des gens impliqués dans la relation). J’appelle ça une semi-liberté…

    Aimé par 1 personne

    1. Maud dit :

      Nous sommes entièrement d’accord. ❤

      Aimé par 1 personne

  6. Vous avez tout-à-fait raison !!!

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s