J’ai décidé d’arrêter la pilule contraceptive #1

la-pilule-contraceptive-protege-contre-le-cancer-de-l-uterus

Voilà une dizaine de jours que je ne suis pas venue ici, je n’avais rien à dire, et puis j’étais en apnée alors je ne peux pas tout faire…. Bref, là n’est pas le sujet. Donc comme je le disais en titre, j’ai décidé d’arrêter la pilule. Punaise la nana, elle ne blogue plus, elle revient, elle arrête la pilule et elle le crie sur tous les toits, en fait même un billet sur son blog! Bon c’est vrai que c’est un sujet personnel, qui peut être n’intéressera pas grand monde, mais sait on jamais. Peut être que j’aurais des retours de vos expériences, je fais peut être une connerie mais bon j’assumerais comme à chaque fois.

Bon alors voilà, je souffre d’endométriose depuis super longtemps, je prends la pilule depuis longtemps, trop longtemps, j’ai subit plusieurs interventions, j’ai eu des tas de traitements et rien ne va vraiment bien au final. Et puis en juillet j’ai changé de pilule, car avec celle d’avant j’avais quelques petits saignements en fin de plaquette, alors mon gynéco a décidé de me changer de pilule. Je suis passée à la pilule Leeloo, j’ai saigné 13 semaines non-stop. Super glamour comme détail non? Donc je suis passée d’une pilule ou je saignotais en fin de plaquette à une pilule qui m’a menée à un véritable enfer en saignant 13 semaines, soit 91 jours entiers, j’ai arrêté au 92ème jour de saigner. Et une semaine après l’arrêt de mes saignements je décide d’arrêter cette pilule. Super donc « règles » de nouveau mais bon, c’est un choix car ras le bol de devoir avaler une pilule chaque soir depuis tant d’années, de ne plus vraiment me reconnaître, j’ai envie de revivre, de ne plus être « anesthésiée » par des hormones synthétiques….

Alors j’ai décidé d’arrêter ma pilule par moi oui mais POURQUOI?

Donc comme je l’ai dit plus haut je prends la pilule depuis très longtemps, trop longtemps, plus dans un sens thérapeutique que contraceptif. Inutile de rappeler mes échecs amoureux, et ma vie de célibataire désormais. (Tiens si je rentrais dans les ordres?)… Et puis je me rends compte que cette endométriose continue de me pourrir la vie malgré la pilule, les traitements, mais pas que…

En effet j’ai constaté, avec différentes pilules les différentes prises de poids, des maux de tête à l’arrêt de la plaquette. Et puis cet été, quand j’ai changé ma pilule, il y a eu ces saignements. Puis je ne me suis pas sentie super bien au bout de quelques jours….. Une tristesse me gagnait, des nausées, des vertiges, je n’ai pas mis cela sur la pilule je mettais ça sur de la fatigue, des soucis que j’avais.

Et puis il y a quelques jours, j’ai repensé à tout cela, j’ai mis tous ces maux avec une date, j’ai lu la notice et je vois qu’ils font tous partie des effets indésirables de la pilule. Voici ce qu’il y a marqué sur la notice:

Les effets indésirables très fréquents (pouvant affecter plus d’1 personne sur 10) associés à la prise de la « pilule » sont les maux de tête (y compris les migraines), des petites pertes sanglantes et des saignements entre les règles.
Effets indésirables fréquents (pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10)
· inflammation vaginale, y compris infection fongique (candidose),
· variations de l’humeur, y compris dépression,
· nervosité,
· somnolence
· vertiges,
· céphalées, 
· troubles visuels,
· nausées,
· douleur abdominale,
· acné,
· douleur des seins,
· tension des seins,
· douleur menstruelle,
· modification du volume des saignements menstruels,
· augmentation des sécrétions vaginales,
· absence de saignement menstruel,
· prise de poids.

Donc comme cette endométriose continue à me pourrir la vie, malgré n’importe quelle pilule, n’importe quel traitement, et qu’en plus avec cette dernière pilule j’ai plein de mots j’ai décidé de tout arrêter j’en ai trop marre que les hormones de synthèse dirigent ma vie. En fait j’ai l’impression que tout ce que je ressens est tronqué par la pilule, j’ai des saignements à l’arrêt mais ce ne sont pas des règles,  c’est juste des saignements dus à l’arrêt de la pilule et donc à une variation hormonale.

Mon gynéco, ne croit pas trop que ces maux (pas que les miens mais ceux des femmes en général) sont à cause de la pilule, comme bcp de médecins au final. Alors que sur la notice c’est marqué noir sur blanc. J’ai pris la décision d’arrêter seule ma pilule, je vais l’appeler quand même pour l’informer, je sais qu’il ne sera pas ok avec moi mais tant pis.

Par contre je sais que je vais souffrir quand je vais ovuler, au moment de mes règles. J’ai un peu peur de retrouver mes vraies émotions à ce moment là, pas celles dirigées par les hormones de synthèse.

Les avantages de l’arrêt de la pilule?

  • Ne plus avoir à penser à prendre la pilule chaque jour pendant 3 semaines faire une pause de 7 jours et rebelote….
  • Retrouver son cycle naturel
  • Connaitre de nouveau ses vraies émotions car là encore tout est faussé

Les inconvénients de l’arrêt de pilule? (Je parle surtout de souvenirs que j’ai, puisque je viens d’arrêter ma pilule la semaine dernière)

  • Ne plus décider quand avoir ses « règles » en prenant parfois 2 plaquettes de suite
  • Avoir surement des saignements plus longs et abondants
  • Avoir une ovulation (qui me faisait souffrir le martyre dans le passé) et des règles abondantes
  • Trouver un moyen de contraception adapté (ce n’est pas mon but ni mon envie actuellement, mais par le passé ce fut le cas)

* Je referai plusieurs bilans dans l’avenir, pour dire ce qui a changé en bien (ou en mal sait on jamais) physiquement, mentalement, mais aussi savoir si tous les maux sont partis, si j’ai pu avoir les changements espérés ou d’autres choses que je n’attendais pas.

N.B: Je n’ai pas fait un sevrage de pilule, j’arrête tout d’un coup, alors qu’il y a plusieurs méthodes de sevrage sur des semaines. Moi je n’ai plus envie de penser à prendre 3/4 d’une pilule sur une semaine puis la moitié puis le 1/4 ou bien de prendre ma pilule un jour sur 2. 

Qui d’entre vous ne prend plus de pilule? Qu’est ce qui a changé à l’arrêt de celle-ci? Plus de bien ou de mal au final? Et vous avez opté pour quoi comme moyen de contraception?

 

Publicités

10 commentaires sur « J’ai décidé d’arrêter la pilule contraceptive #1 »

  1. Je prenais la pilule depuis ado, toujours la même. Pas de soucis avec, c’était nickel. Puis y’a eu leur histoire de pilule de 3eme, 4eme génération, il a donc fallu changé. On n’a prescrit Leeloo aussi. Que des emmerdes! Puis une autres dont je ne sais plus le nom. Ce n’etait pas beaucoup mieux.
    Je crois que c’était en 2015. J’ai arrêté la pilule. Pouf d’un coup!
    Le corps prend un peu de temps à refonctionner par lui même, les cycles sont un peu bizarres au début. Puis ça se cale et on apprend à comprendre son corps.
    Mais bon, je ne souffre pas d’endométriose aussi. Et chaque parcours est différent.
    Pour le moment je ne regrette pas l’arrêt. Moi de chimie dans le corps, c’est pas plus mal!

    Prend soi de toi 😉

    J'aime

  2. j’ai recommencé la pilule il y a 4 ou 5 mois, quand on a découvert que je souffrais d’endométriose. Je dois avouer que, pour le moment (!), l’arrêt des douleurs est un tel soulagement, que ma seule crainte est de l’arrêter, quelque soit les conséquences de la prendre.Et pourtant, je suis sure que je ne vais pas tarder à réaliser les conséquences.
    Plein de courage!!

    J'aime

  3. J’ai eu Diane 35 pour l’acné, puis ensuite une autre, 1ere génération qui m’a fait grossir. Ensuite une autre, anglaise car j’étais en Gb pas terrible, puis Jasmin car problème de circulation mais bof de bof et surtout a l’arrêt de la plaquette des crises d’encéphales donc changement pour Zoely et depuis plus rien. Mon gynécologue, oui c’est un homme, a sa femme qui prend pareil. Tu as 4 comprimes, fictifs qui te permettent soit de les prendre afin de savoir ou tu en es dans le décompte de ta pilule, soit tu zappes et enchaines sur une autre tablette pour éviter les maux de tete. Je n’ai plus aucun problème; plus de saignement entre mes règles, pas de douleurs aux jambes, mon humeur est correcte, pas d’acné, bref tout ce que je ressentais avant, qui est marque sur la liste que tu as cite, je ne les ai plus.
    Mais voila chacun a son histoire, ses ressentis et… le corps réagit aussi différemment!

    J'aime

  4. Perso, je ne prends plus la pilule depuis un peu plus de 10 ans et je suis très contente d’avoir arrêter la prise d’hormones. J’ai parfois un peu mal à la tête ou au ventre en milieu de cycle mais ce n’est pas incommodant… Bref, c’était, pour moi, une très bonne décision 🙂 Bisous

    J'aime

  5. 10 ans sans prendre la pilule; parce que j ‘étais seule et qu’après, j’ai rencontré le viking et qu’on a voulu un petit.
    Je la reprends depuis deux mois car pas question que je retombe enceinte à mon âge, et que je ne veux pas de stérilet ou d’implant. On m’a prescrit Optimizette, la pilule qu’on n’arrête jamais. Du coup, plus de règles, je suis joie ^^
    Pour le moment je n’ai pas l’impression que ça joue sur mon humeur ou sur autre chose.

    J'aime

  6. Je prend actuellement la pilule Leeloo et je suis très étonnée par tes saignements. Je ne dis pas que tu mens attention, on se rend juste bien compte que d’une personne à une autre, c’est très différent. Arrêter la pilule je pense que c’est bien. Moi on m’a conseillé de continuer à la prendre jusqu’à ce que je décide d’avoir un enfant car j’ai un terrain propice à cette putain de maladie (déjà subie une intervention).
    Bon courage à toi et oui tiens-nous au courant 😉

    J'aime

  7. Bonjour Maud,
    encore un commentaire pour un sujet qui me parle lui aussi (après celui sur « balance ton porc »).
    Alors je dirais que ça doit faire plus ou moins 10 ans que j’ai arrêté une première fois de prendre la pilule, afin de tomber enceinte (j’ai commencé à la prendre vers 16-17 ans? pour des problèmes d’acné plus qu’autre chose puisque ma vie amoureuse a commencé sur le tard :-)) au bout d’un an – je pense que la pilule a pas mal joué sur cette durée étant donné que je n’avais pas de cycles réguliers – même si on ne pratiquait pas trop « intensément » non plus lol, je l’ai reprise après la naissance de ma fille, l’ai arrêtée de nouveau pour ma 2ème grossesse (qui est survenue cette fois-ci 8 mois plus tard) et ensuite je me suis fait mettre un stérilet au cuivre (en sachant qu’entre-temps j’ai eu une grossesse non désirée, venue très rapidement celle-là alors que les autres avaient pris des plombes).
    Ca a plutôt bien été, j’avais là au moins des cycles réguliers.
    Puis je me suis séparée, j’ai rencontré quelqu’un d’autre avec qui je pensais faire un autre enfant – mais lui, ayant aussi déjà deux enfants qu’il garde, ne le voyait pas du même œil.
    En outre à cette période je commençais à avoir des périodes de colère / stress intenses, plus ou moins liées à la période de mes règles.
    Afin de pallier ce problème et éventuellement avoir (quand même) un autre enfant, je me suis fait retirer le stérilet pour reprendre la pilule que j’aurais pu arrêter au moment opportun, cette fameuse Leeloo.
    Eh bien quelle erreur… Finalement mon humeur était encore pire, dépressive, et j’en passe.
    Je pensais que les hormones arrangeraient / cacheraient mon problème, mais elles les ont exacerbés…
    Je ne l’ai pas prise longtemps (peut-être 1 ou 2 semaines), j’ai appelé la sage-femme qui m’avait suivie et c’est elle qui m’a dit que je devais faire une dépression – je ne me souviens plus de l’appellation, mais qui en tout cas était liée aux événements (séparée, je n’avais pas la garde de mes enfants, j’habitais chez mon ami, avec ses enfants, ses parents à proximité etc., pas de boulot stable… bref, le bouleversement total dans ma vie).
    Etant donné que mon ami ne voulait absolument pas entendre parler d’enfant, ou à ses conditions qui ne me convenaient pas (ce qui n’est pas plus mal parce que je pense que je voulais combler un vide plus qu’autre chose, même si c’est la première fois que je me disais, comme dans la chanson d’Axelle Red: « parce que c’est toi je voudrais un jour un enfant, et non pas parce que c’est le moment »), ma sage-femme m’a remis un stérilet au cuivre. Elle m’avait prescrit de l’homéopathie en même temps, mais qui ne me faisait pas beaucoup de bien. Suite à tout cela, j’ai été suivie un moment par une psychologue, qui m’a dit que c’était normal que je sois dans cet état-là vu ce qu’il se passait mais ne pouvait rien pour moi, c’était à moi de prendre ma vie en main…
    Bref, toutes ces divagations pour dire que je maintenant ça va mieux, même si c’est loin d’être parfait. J’ai décidé de choisir le bonheur dans ma vie, et de voir le bon côté des choses (en général). Mais je pense, comme tu l’écris, que toute cette chimie qu’on prend et qu’on s’impose nous bousille et que les médecins s’en contrefichent. On devrait prendre en compte le côté « psychologique » de la personne, connaître ses antécédents, afin de lui proposer une contraception adaptée.

    Merci en tout cas pour cet article partageant un point de vue sur la pilule.
    p.s.: la police des effets indésirables et du nb n’est pas très lisible…

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s