Moi la femme « trop »…

switzerland-4290226_960_720.jpgVous le savez je suis une hyper sensible, donc déjà pour la plupart des gens je suis quelqu’un de trop sensible. Ce qui va avec mon hyper sensibilité c’est que je ressens trop les choses comme si c’était un peu prémonitoire, je regarde tout autour de moi jusqu’à remarquer le moindre petit détail, j’entends les bruits, mes émotions sont souvent 1000 fois plus fortes que les gens lambdas, je sens de loin les odeurs, je suis émotive, mes émotions font souvent le grand huit… Oui mais il n’y a pas que ça…

Je suis aussi trop grande, j’aime trop fort, trop intensément. Je ris beaucoup trop fort, je sais aussi crier beaucoup trop fort contre des gens au volant, je suis trop grosse, on me voit trop alors que j’aimerais être toute petite frêle.

Je veux trop de choses, j’ai trop d’envies, j’ai trop envie de passer du temps seule, j’ai trop envie de les avoir avec moi, j’écoute trop de musique, je rêve de trop de silence, j’ai le coeur qui bat trop vite parce que j’ai encore trop peur souvent. Je suis trop sensible, trop sauvage, trop femme, trop garçon manqué, trop exigeante, trop passionnée, trop sanguine, trop coincée, trop timide, trop bavarde, trop renfermée, trop italienne.

J’ai l’impression d’avoir toujours été cette femme « trop », cette fille en trop et pourtant je suis moi, avec mes mauvais et bons côtés, je n’ai pas envie de changer pour qui que ce soit qui pourrait me le demander, si j’ai envie de changer des choses en moi c’est pour moi, pas par rapport au regard des autres,  je veux continuer à frissonner, à rire trop fort, à verser trop de larmes, à écrire trop, à faire trop à manger, à aimer trop (d’ailleurs on peut aimer trop?), à crier trop, à câliner trop, à demander trop de preuves d’amour, à me taire trop, à parler trop, à trop vouloir de la compagnie, à trop vouloir être seule en même temps, je continuerai à trop me plaindre si j’en ressens le besoin… J’ai pas demandé aux gens d’être différents de moi, d’être beaucoup trop éloignés de ce que je suis, je ne demande pas à qui que ce soit, alors qu’on me laisse être cette femme trop…

5 réflexions sur “Moi la femme « trop »…

  1. Etre soi, voilà la vérité!
    Trop ou pas assez, ce sont des mots que j’ai souvent entendu. Et j’ai longtemps voulu changer, rentrer dans le moule des autres.
    Jusqu’au jour où j’ai dis stop.
    Tu as bien raison Maud. Sois celle que tu es et sois heureuse!

    J'aime

  2. C’est le « problème » des hypersensibles, et je ne te comprends que TROP, justement, parce que je le suis aussi. ce n’est pas facile tous les jours, parfois j’aimerais être juste un peu plus « normale », mais bon, on est comme on est… A nous de considérer cela comme notre force, et pas une faiblesse!

    J'aime

  3. Je dirais juste qu’il vaut mieux, à mon sens, se sentir « trop » que « pas assez » ; mais au-delà, qu’est ce que « normale », est-ce qu’il y a des gens qui se sentent normaux ? Non, je ne pense pas, on se sent tous différents, et c’est ce qui fait la richesse de ce monde. Il y a ceux qui assument cette différence, certains même la revendiquent, et ceux qui cherchent à se fondre coute que coute dans la masse, dans la « normalité »… Ceux là sont je pense moins heureux que les autres, parce que la normalité c’est subjectif…

    J'aime

Ajoutez votre grain de sel

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s