Comme un lundi de rentrée…

pluie contre vitre voiture phenomene de maud.jpeg

Ce matin ce fut terriblement difficile. Un endormissement très tardif (plus de 2h du matin) et réveil avant le réveil programmé à 6H30, avec plusieurs angoisses nocturnes…. Ce matin on a emmené les enfants au collège pour l’un, à l’école primaire pour l’autre, il a plus quelques minutes. Puis je suis rentrée, angoissée par ce silence assourdissant, j’aurais aimé les entendre chahuter, m’appeler maman….. Mon AMP est vite arrivée et heureusement, je lui ai souhaité la bonne année, lui ai offert une boite avec des biscuits faits maison. Lire la suite

Publicités

Reprendre mon souffle…

achats maud phenomene de maud.jpeg

Aujourd’hui j’ai fait une balade avec mon AMP… Elle est là tous les lundis depuis un bon mois, 3h pour débuter la semaine. Elle m’aide, on parle pas mal elle est top, je l’apprécie beaucoup. Donc nous sommes allées dans une librairie, j’avais un bon d’achat de 5 euros et du coup je me suis « offert » le livre de David Servan Schreiber Guérir le stress, l’anxiété et la dépression… Alors je sais que je ne souffre pas d’un stress normal, c’est un peu plus complexe que cela, je ne sais pas si ce livre va m’aider mais j’avais envie de le lire depuis un bon moment déjà et j’espère que ça m’apportera des réponses ou au moins des pistes…. Lire la suite

Mes envies pour Novembre

dumbo chat phenomene de maud.jpeg

Le mois de novembre est un mois qui me laisse sans vraiment d’opinions, ni je l’aime bien, ni je ne l’aime pas, c’est ainsi. Mais j’ai bien quelques envies quand même pour ce mois, avant la tornade de décembre et ses préparatifs de fêtes de fin d’année. Honnêtement vu le début de mois que j’ai eu, j’aime mieux oublier tout cela et préférer faire une liste de mes envies que j’espère bien réaliser durant ce mois, enfin les 26 jours restants. (merci à Anne-Laure pour cette idée d’envies mensuelles ) Lire la suite

Peur, conscience, inconscience, pleurs, angoisses et autres joyeusetés….

squelettes halloween phenomene de maud.jpg

Cette peur qui est mienne, qui me tétanise bien souvent j’essaie de l’évincer de ma vie, je travaille  férocement là-dessus, mais c’est long, il faut que j’arrive à me remettre mes propres barrières de sécurité qui ont été éclatées d’un coup d’un seul lors de l’accident, c’est ce qu’on appelle un stress-post-traumatique, En fait ce fichu accident, à fait éclater au grand jour tout ce que j’ai voulu effacer au fil des années, bien souvent sans en parler à qui que ce soit, en pensant les oublier de cette manière là. Sauf que j’ai tout mis sous le tapis, et à force d’empiler, tout s’est cassé la gueule et tout ce qui était caché sous le tapis est sorti au grand jours. Mais sans la peur je ferais tellement de choses. Mais je ne désespère pas y arriver un jour.  Lire la suite

Laisser faire les choses ou les affronter il faut choisir…

coucher de soleil.jpg

Vendredi j’ai vu mon psy et je sais que le chemin est encore long pour parler de guérison. J’ai comme tout une vie à panser, un long travail de guérison et de stabilisation. Demain je rencontre le nouveau psy pour savoir si l’EMDR est fait pour moi ou pas. Mon psy me dit que le stress post traumatique en général va bien pour l’EMDR mais parfois ça ne marche pas.  Lire la suite

Quand le corps ne suit plus la tête…

woman-2609115_960_720.jpgVoilà un an que j’ai fait mon stress post-traumatique…. Je ne sais pas en fait comment dire, j’ai fait un stress post-traumatique, que je vis avec un stress post-traumatique. Tout est si bien que ça fait un an que je m’emmerde avec ça et que j’emmerde les autres. Au début j’ai entendu dire les gens c’est de la dépression ou d’autres de me remuer car tout était dans ma tête et que je pouvais m’en sortir en me remuant. Bien sur que j’ai voulu croire ce que me disaient les gens, bien sur que moi aussi je me suis mise à penser que je faisais une dépression suite à une séparation à laquelle je me refusais de penser,  bien sûr que je me disais c’est dans ma tête tout cela je me remuais toujours plus, plus une seconde à rester immobile, fallait que je sois en mouvement perpétuel tout le mois de septembre dernier, alors que j’avais mal aux côtes, aux dorsales, aux lombaires et aux cervicale suite à l’accident d’août 2017.  Je voyais bien que les angoisses revenaient, grandissaient et surtout que les symptômes d’angoisses où j’avais l’impression de crever se faisaient de plus en plus fréquents mais je voulais pas, je ne voulais pas que mon corps cède, je ne voulais pas céder à tout cela je me le refusais…. Lire la suite