Brève nocturne #4

coeur toi et moi.jpg

Dimanche 4 avril 00H53. Je crois que je reviens d’entre les morts. Vendredi soir j’ai été malade après avoir mangé, mais malade comme jamais pourtant dans le genre maladies, et saloperies de santé j’en ai essuyé un paquet…. Mais là j’ai été prise de maux de tête et ventre violents, des tremblements, coeur qui s’emballait souvent, vertiges, vomissements. une espèce d’urticaire, 41,3 et puis cette sensation comme si j’étais paralysée…. J’ai donc au bout de 3h d’agonie, décidé d’appeler sos médecins, qui sont venus assez vite (dans les 2h ce qui est assez rapide) et le doc m’a diagnostiqué une bonne intoxication alimentaire (on a refait l historique de ce que j’avais mangé). Il m’a dit je ne vais surtout pas vous faire une piqûre d’anti-vomitif il faut vous débarrasser de cette saloperie il faut boire, boire beaucoup pour éliminer, mais vu mon urticaire m’a fait une injection d’un antihistaminique qui était censé me shooter….. Sauf que là bien entendu vu  les vomissements maux de ventre et tutti quanti je n’ai rien dormi de la nuit j’ai passé la nuit en tête à tête avec mon seau. Je me suis enfin endormie un peu entre 10h et 11h30. Ce soir ça va mieux, malgré quelques maux de tête encore, le ventre en vrac et puis un dégoût pour toute nourriture solide qui pourrait avoir grâce à mes yeux en tant ordinaire, je m’hydrate avec de l’eau, des tisanes avec du miel pour m’apporter un peu de sucre. Bref je reviens d’un monde que jamais je ne souhaite à personne de visiter, les gastros c’est du pipi de chat à comparer je trouve.

Sinon dans la série « mes petits malheurs » je n’avais pas une bonne affinité avec ma psychiatre (pas vue depuis janvier elle m’envoie les ordonnances par courrier ce que je trouve moyen déjà) et hier ça s’est confirmé…. Je ne sais pas si je peux en changer, si je ne peux pas je vais me faire suivre par mon médecin traitant car c’est du grand n’importe quoi… Autant le rapport avec mon psychologue est au top que la psychiatre pfffffff comment dire? MERDIQUE à souhait.

04H24 – J’ai essayé de dormir, puis j’ai lu pour essayer de m’endormir, j’ai médité… Bon il me reste d’écouter un peu d’ASMR, mais en fait j’ai la tête remplie de plein de trucs qui me pourrissent bien mon sommeil.Et puis je pense à des trucs hyper futiles comme par exemple mettre en vente des trucs dont je ne me sers plus… C’est sûr que c’est hyper indispensable de penser à ça en pleine nuit, c’est normal d’y penser là maintenant…. Donc je liste….

Je vais ce dimanche, me consacrer à écrire pas mal d’articles d’avance, ce sont les vacances ici, et je vais me consacrer au petit qui sera seul avec moi jusqu’à dimanche soir ou lundi… Donc je vais surement être un peu moins présente, pas totalement absente non plus mais juste besoin de me concentrer un peu plus sur nous 2.

7h du matin je viens de finir de regarder une belle histoire, celle du petit Gaspard atteint d’une maladie incurable. Une vie très courte de cet enfant, mais entouré d’amour. J’ai pleuré évidemment, je suis admirative de la force de cet enfant face à la maladie (mais je sais comme les enfants sont forts je suis bien placée pour le savoir avec mon Paolo), mais aussi celle de la famille. Je ne vais pas le cacher, c’est une famille catholique pratiquante, on y parle de Jésus et de la force qu’ils ont trouvé auprès de lui aussi, mais pas que. C’est une belle leçon de vie, d’amour, d’humilité. Jetez vous à fond dans ce reportage qui est tout simplement grandiose et laissez vous bercer par l’amour de cette famille et laissez vous caresser du regard du Gaspard tout au long du film.

Brève nocturne #2

bomboloni alla nutella.jpg

Voilà un samedi qui se termine. J’ai été pas mal occupée, malgré moins de 2h de sommeil en 2 nuits…. Mais aujourd’hui c’était samedi, j’ai dû assurer pour les enfants. J’ai fait des enfants, j’assume et même avec des nuits pourries durant toute la semaine. Faudra que je me souvienne, que je ne dois pas être contrariée avant de me coucher sinon c’est la nuit blanche assurée..

Ce matin j’ai appris le décès dans la nuit du gendarme blessé hier pendant l’acte terroriste de Trèbes dans l’Aude. Évidemment j’ai été triste, choquée, et surtout en colère contre nos autorités. Le président Emmanuel Macron qui dit que la France et les Français résistent en se relevant à chaque fois. Mais d’où nous résistons? Demandons à nos aïeuls ce que c’était de résister. Là, nous subissons! Nous sommes en guerre mais nous n’avons personne pour nous défendre j’ai l’impression. Nous sommes en guerre au sein d’un même pays et c’est tellement triste. Je n’aurais jamais pensé quand j’étais gamine  voir ça. Les gamins que nous étions étaient juifs, musulmans, catholiques, protestants, athées, hindouistes ou que sais-je encore, et nous étions des amis, point barre! On s’en foutait de la religion du copain avec qui tu partageais ton goûter, avec qui tu jouais aux billes. Aujourd’hui j’ai l’impression que tout ça a tellement changé. J’ai des amis depuis que je suis toute petite qui sont juifs d’autres musulmans et nous avons cette chance d’être restés comme quand nous étions gosses c’est à dire copains en ne s’occupant pas de la religion de chacun ça ne rentre pas dans nos critères.

Aujourd’hui mon fils Giacomo, avait un devoir à faire sur Jeanne d’Arc, du coup j’ai relu un peu la vie de la pucelle, puis je lui ai cherché quelques images afin d’illustrer son devoir. Ensuite nous avons passé un grand moment de discussion tous les 3 j’ai cette chance d’avoir des enfants avec qui je communique assez facilement. Le grand est parti se balader un peu et pendant ce temps j’ai fait un « sugo al pomodoro con ragù di carne ». En fait c’est + ou – ce que nous les français appelons la bolognaise mais c’est en fait  vachement mieux ainsi que des gnocchi maison pour le dîner. Nous nous sommes régalés! Ensuite nous avons parlé de danses folkloriques et nous avons dansé la Kalinka et le Sirtaki (enfin on a essayé), ce fut un vrai moment où nous nous avons bien ri et nous nous sommes défoulés. On ne vit pas assez de moments où tout le reste nous passe par dessus la tête. Ce fut très très agréable. Et tout un coup j’ai voulu faire des « bomboloni alla nutella » (en photo)  comme je mange en Italie (j’avais eu une envie de doughnuts quelques heures plus tôt). Et me voilà à faire ma pâte, à attendre qu’elle lève une première fois, l’abaisser et puis découper mes beignets (des petits et des plus gros) et faire lever de nouveau puis les faire frire et les remplir de Nutella et les rouler dans le sucre. On a mangé un beignet chacun. Ce fut une belle journée pour tous les 3. J’ai pris aussi le temps pour lire un peu, pas assez à mon goût mais je ne me plains pas, je prendrai du temps demain pour le faire,

Là il est tard, presque 1h du matin, il faudrait que je dorme, mais je fais mon planning repas pour la semaine afin de faire mon marché demain. N’ayant pas de véhicule je suis obligée de m’organiser au mieux pour m’éviter trop de déplacements dans la semaine. J’ai instauré de nouvelles routines le dimanche pour optimiser ma semaine au mieux et enfin avoir un peu de temps pour moi qui m’est nécessaire. Avant jamais je ne prenais de temps pour moi réellement, là je sais que j’en ai vraiment besoin que c’est devenu quasi vital.  Et si j’écris, pour être franche c’est que je suis un peu d’humeur chafouine ce soir alors il faut que je me vide la tête avant de pouvoir tenter de dormir….

Bonne nuit

Brève nocturne #1

time-2980690_960_720.jpg

Plutôt de que de trouver LE SUJET pour en faire un billet durant mes insomnies, je me dis pourquoi ne pas faire un billet un peu comme les En Bref, mais ceux-ci seront plus consacrés à mes écrits nocturnes, où un sujet particulier ne sera pas traité, mais plus pour écrire au milieu de la nuit, quand l’insomnie vient me rendre visite et que le coeur est trop lourd pour me rendormir. Poursuivre la lecture « Brève nocturne #1 »